LE CONTRAT DE MANAGEMENT HÔTELIER, Est-ce la solution pour la gestion des hôtels en Algérie?

Au début de l’année 1989, et conformément aux dispositions de la loi N° 89-01 du 07 février 1989, les pouvoirs publics, ont autorisés le recours à des opérateurs hôteliers internationaux, pour la gestion des établissements hôteliers en Algérie.

Le premier contrat de management agréé et signé en Algérie, fut celui du Sofitel Alger, en 1991 entre le groupe ACCOR et l’entreprise publique EGT centre, ouvrant la voie à d’autres opérateurs hôteliers étrangers (Hilton, Starwood, Marriott, Golden Tulip, Rezidor, etc.).
L’Algérie découvre enfin, le monde de l’hôtellerie a dimension planétaire avec de grands groupes hôteliers disposant d’un éventail de marques, de bureaux régionaux de vente, et de centrales de réservation.

Les résultats furent immédiats et une visibilité de la destination Algérie faisait son apparition sur les réseaux de distribution des chaines hôtelières, et sur les moteurs de recherche auxquels ces mêmes chaines sont conventionnées et affiliées.
Cependant le contrat de management a un cout très lourd que nos hôteliers doivent intégrer dans leur démarche, car il induit de nombreuses contraintes de durée de validité du contrat, de paiement de frais de base (3% à 4%) et d’intéressement (7% à 9%), de frais de marketing ( 2%) et d’assistance technique ( forfait sur base nombre de chambres) , de paiement des salaires du personnel expatrié ( en devises + prise en charge totale localement).

En revanche, confier son établissement a un opérateur hôtelier international, peut être un facteur de développement du chiffre d’affaires et du RBE, de transfert du savoir-faire, d’alignement sur les normes et standards internationaux.
Nos voisins, le Maroc et la Tunisie ont depuis longtemps intégrés dans leur mode de gestion le recours à des chaines internationales, ce qui a permis aux opérateurs locaux d’acquérir les concepts et fondamentaux de l’hôtellerie moderne.
Le choix d’une chaîne internationale, pour la gestion de nos hôtels, est devenu aujourd’hui une nécessité absolue, pour de nombreux opérateurs hôteliers locaux (publics et privés) compte tenu du retard pris par notre pays, à différents niveaux :
• Manque de main d’œuvre qualifiée
• Normes et standard locaux obsolètes
• Aucune visibilité à l’international
• Absence de politique commerciale et de marketing

Recourir aux chaines hôtelières internationales multi-brand, peut contribuer à l’amélioration de la prestation au niveau de nos hôtels, et faire émerger progressivement notre pays, en tant que destination touristique.
C’est pourquoi, nous considérons aujourd’hui que notre pays devrait encourager les hôteliers, publics et prives, à recourir aux chaines internationales.

Djamel BELFEGAS
Consultant et expert hôtelier

Catégories