OFFRE et DEMANDE HÔTELIÈRE AU NIVEAU DES HÔTELS 4 et 5 ETOILES à ALGER en 2019

La consultation du dernier rapport de l’organisation mondiale du tourisme (OMT 2019) donne un aperçu à l’échelle mondiale, du nombre de touristes, qui ont voyagé et les recettes qui ont été générés :

– Arrivées de touristes internationaux 1,5 milliards de touristes internationaux, une hausse de 4 % par rapport à l’année 2018.

– L’Europe reste néanmoins en tête en nombre d’arrivées internationales, avec 743 million de touristes internationaux reçus en 2019 (soit 51 % du marché mondial)

Le Moyen-Orient est la région qui a bénéficié de la plus forte croissance des arrivées de touristes internationaux en 2019, pratiquement le double de Celle de l’économie mondiale (+8 %)

– En 2018, les Recettes du Tourisme international étaient de l’ordre de 1 700 milliards US dollars soit une augmentation de 4% par rapport à l’année 2017.

– La chine premier marché émetteur au monde avec des dépenses s’élevant a 242 milliards de dollars en 2019 (en baisse de 4% par rapport a 2018) mais les voyages ont augmentés de l’ordre de 14%.

 

Le tourisme c’est aussi :

  • 10% du PIB mondial
  • 1/11 emplois est créé dans le secteur du tourisme
  • 7% des exportations mondiales

 

Au niveau de l’Afrique du nord, L’Algérie se positionne très loin derrière, en termes d’arrivées de touristes internationaux et de revenus. 2.4 millions de touristes internationaux, dont 65% sont issus de l’immigration algérienne, pour une recette totale inférieure a 300 millions de u$ dollars.

Le Maroc enregistre  en 2019   13 millions d’arrivées de touristes internationaux, en hausse de 4 % par rapport a 2018 et en termes de recettes le Maroc a engrangé 7,7 milliards de dollars soit une hausse de 7 % par rapport à l’exercice précédent ( 2018).  Une baisse est constatée au niveau de la destination TUNISIE, en termes d’arrivées de touristes internationaux. Les arrivées enregistrées aux frontières en 2019, sont de l’ordre de 9,25 millions, un recul de 11,25 % par rapport à 2018. Les algériens a eux seuls représentent 3 millions d’arrivées grâce notamment à la proximité géographique.  Les recettes en devises engrangées sont de l’ordre de 1,9 milliards de dollars soit une hausse de 11 % par rapport a l’année précédente.

Les données ci-dessus, nous renseignent sur les revenus générés par deux grands pays aux fortes traditions touristiques, le Maroc et la Tunisie et qui ont générés respectivement 7,7 milliards de dollars et 1,9 milliards de dollars.

A titre d’information, l’Algérie avait généré en 2013 (année d’embellie pour le tourisme algérien) :

  • 2,7 millions d’arrivées de touristes internationaux pour des revenus de l’ordre de 250 millions de dollars.

Depuis, le nombre d’arrivées de touristes internationaux est en baisse, entraînant une chute brutale des recettes en devises.

Cela s’explique par la faiblesse de la capacité d’accueil, et la vétusté des installations au niveau de la plupart des établissements hérités de la période coloniale, ou construits durant les années 1970, et n’ayant jamais connu une rénovation.

 

Désignation Maroc Algérie Tunisie
Nombre d’habitants 35 millions 40 millions 11 millions
Capacite D’accuiel Lits 251 000 lits 118 000 lits 232 000 lits
Part dans le P.I.B 11% 1,4 % 8 %
Nombre d’emplois générés 532 000 60 000 emplois

 

380 000 emplois

 

Il est intéressant de connaitre la moyenne nationale : lit/1000 habitants pour les pays du Maghreb (Algérie-Maroc-Tunisie).

  • Algérie: 3 lits / 1000 habitants   
  • Maroc:   7 lits / 1000 habitants
  • Tunisie: 21 lits / 1000 habitants

Le tableau précédent renseigne sur le déficit énorme enregistre par notre pays, par rapport a nos voisins (en termes de capacité d’accueil).

Selon les données du Ministre du Tourisme en Algérie, et au jour d’aujourd’hui, le parc hôtelier national compte 1 330 unités, d’une capacité lits de 118 000 lits, grâce à de nouvelles réalisations   réceptionnées en 2018 et 2019.

  • 2112 projets ont été agrées de 2008 à 2018, dont la valeur de l’investissement est de l’ordre de 1493 milliard de dinars, pour un apport prévisionnel de 277 699 lits.
  • 820 projets en cours de réalisation, devant offrir une capacité de 120 000 lits additionnels, et pour une prévision d’emplois de l’ordre de 60 000 postes.

 Nous nous sommes intéressés aux hôtels classés (3, 4 et 5 étoiles) au niveau des 3 grandes villes algériennes (Alger-Oran-Constantine), et nous avons recensés une capacité d’accueil de l’ordre de 26 394 lits, soit un ratio de 22% par rapport à la capacité nationale installée. Ce qui nous permet d’affirmer que seulement 22% de la capacité d’accueil répond aux normes de classement, et tous les autres établissements sont, vétustes, nécessitant une rénovation et une mise à niveau.

En montant en gamme, les hôtels 4 et 5 Etoiles offrent  une capacité d’accueil de seulement 7708 lits pour les trois grandes villes du pays (Alger -Oran Constantine) soit 6 % par rapport à la capacité d’accueil nationale.

 

OFFRE HÔTELIÈRE DES HÔTELS  4 et 5 ETOILES AU NIVEAU ALGER  EN 2019:

  • Les projets touristiques en développement à Alger porteront à moyen terme la capacité, en termes d’accueil à 25 000 Lits, porté par un nombre de projets considérable de l’ordre de 144 projets (toutes catégories confondues). Ces projets permettront de renforcer les capacités d’accueil au niveau des établissements urbains et dans les différents gammes de classements (2, 3, 4 et 5 étoiles).
  • Le montant global des investissements projetés au niveau d’Alger est de 130 milliards de DA devant générer 15 000 emplois directs.
  • L’offre des hôtels 4 et 5 Etoiles à Alger en 2019, enregistre une capacité d’accueil de l’ordre de 5164 lits.

Soit une moyenne de 0.66 lits pour 1000 habitants loin derrière Oran qui possède la meilleure moyenne à l’échelle nationale (1.35 lits pour 1000 habitants).

  • En 2019, Le taux d’occupation moyen annuel à Alger ville, et sur les hauteurs d’Alger, pour la gamme 4 et 5 étoiles ne dépasse pas 55%.

Il reste néanmoins élevé au niveau des hôtels à proximité de l’aéroport (Mercure et Ibis).

  • Le taux d’occupation moyen annuel est de 70 %.
  • En été le taux d’occupation du Mercure et de l’IBIS restent stables (75%) et avoisine le taux d’occupation moyen annuel (70%). Ceci s’explique par la forte demande générée par les équipages de compagnies aériennes qui renforcent leurs vols durant l’été, et les arrivées liées à une clientèle individuelle du segment tourisme et loisirs.
  • Les hôtels de l’aéroport affichent un taux d’occupation de 70% avec un prix moyen chambre de 180 euros.

DEMANDE AU NIVEAU ALGER, POUR LES HOTEL 4 et 5 ETOILES  EN 2019:

  • En 2019, La demande était en baisse à cause des bouleversements induits par les événements qu’a connu le pays ( Hirak, et l’instabilité politique et économique, d’où une baisse  de l’ordre de 15 à 20% selon le segment de clientèle.
  • EN 2019 :
  • Le segment corporate constituée d’une clientèle de sociétés conventionnées avec les hôtels représente 56 % des totales nuitées réalisées (clientèle conventionnée séjournant parfois pour de longues périodes a l’hôtel).
  • Suivi d’une clientèle individuelle d’hommes d’affaires (16 %) séjournant 3 à 4 nuitées lors de leurs déplacements.
  • De nombreuses compagnies aériennes ont mis en place des lignes régulières avec l’Algérie (Emirates, Qatar Airways, British, Lufthansa, Iberia, Royal Jordan Airways). La demande sur le segment équipages représente 6 % du total des nuitées réalisées en 2019.
  • Le segment package et groupes reste modeste avec un apport nuitées en 2019 de l’ordre de 13%
  • Le segment meeting, incentives, conférences & exhibitions (MICE) enregistre en 2019 un total de nuitée de l’ordre de 9%.

A RETENIR :

      

L’offre globale hôtelière en Algérie est très peu développée, avec un nombre de lits insuffisant

  •           Au niveau des grandes villes, l’offre reste modeste et inférieure a la moyenne nationale.
  •           L’offre moyenne nationale est elle-même inférieure aux offres hôtelières des pays maghrébins loin derrière la moyenne européenne
  •         Cependant l’hôtellerie en Algérie est promise à un  bel avenir eu égard au nombre important de projets en développement (2112 projets) dont 820 projets en cours de réalisation, pour une capacité additionnelle de          120 000 lits, devant   porter la capacité d’accueil a 238 000 lits, ce qui portera la moyenne nationale a 6 lits pour mille habitants au lieu de 3 actuels.
  •          L’Algérie est aujourd’hui répertoriée par les grands groupes hôteliers internationaux et chaines hôtelières comme étant un marché porteur, et tous s’accordent sur la nécessité de s’y implanter.

              De nouvelles infrastructures voient le jour :

  • L’hôtel Hyatt aéroport avec 330 chambres à proximité directe de l’aéroport, le Radisson blu Alger avec 145 chambres, le royaume golden tulip  aéroport avec 106 chambres .Ces hôtels viennent renforcer la capacité hôtelières  sous de nouvelles enseignes internationales.
  • Le centre international de conférences inauguré en 2017 avec une capacité de 6500 places, a été suivi en 2018,  par  l’inauguration du nouvel aéroport d’Alger, dont les incidences sur l’hôtellerie sont évidentes, car il drainera 16 millions de voyageurs, au lieu des 7,2 millions de passagers enregistre en 2017
  •  Le segment MICE connaîtra une croissance certaine, grâce justement à l’entrée en exploitation de CIC. Alger renforce ses capacités, en termes d’accueil des congrès et conférence,ce qui aura un effet d’entrainement certain sur tous les segments, notamment le segment équipages, package et groupes (19%   des totales nuitées enregistrées en 2018).

D.BELFEGAS

Expert consultant en hôtellerie

Fondateur Ecole Hotelia Tourism Academy

 

 

 

Catégories